Cette catégorie est basée sur notre propre expérience et peut vous apporter des compléments d’informations sur les démarches à suivre si vous souhaitez aussi vous installer à Rome. 
Je ne peux pas vous garantir le même déroulé…

Demander la résidence italienne n’est pas obligatoire mais elle facilite l’accès à un certain nombre de services.


A quoi va-t-elle nous servir?

Nous n’avions pas demandé tout de suite la résidence italienne car les premiers mois ce n’était pas notre priorité.
Le moment est venu quand il a fallut régulariser notre situation concernant la voiture. En effet, nous ne pouvions plus circuler avec une plaque française au-delà de 6 mois et pour la résidence était obligatoire.
Puis, nous avions besoin d’ouvrir un compte en banque qui nous demandait un pièce d’identité italienne.


Comment a-t-on fait pour obtenir la “residenza” ?

1 – Création d’une adresse électronique certifiée pec.it (Posta Elettronica Certificata)

C’est une adresse électronique certifiée et payante. Elle consiste à simplifier les démarches administratives et ainsi éviter les déplacements et les envois postaux qui prennent plus de temps.
Elle a la même valeur légale que la lettre recommandée avec accusé de réception.
La version PEC Standard à 5€/an est largement suffisante pour notre besoin

2 – Remplir le formulaire de demande de résidence

Nous avons trouvé et téléchargé le formulaire de demande de résidence sur le site de la mairie de Rome.

3 – Les pièces justificatives demandées nous concernant

– Pour notre cas, nous avons du fournir une auto-déclaration de ressources économiques ou “autodichiarazione del possesso di risorse economiche” afin de prouver que nous ne serons pas une charge pour l’état.
– Les copies des originaux et les traductions assermentées des actes de naissance et de l’acte de mariage:
Sur le site du consulat de Rome, il y a une liste des interprètes et traducteurs francophones
En moyenne les tarifs sont de 25€/page + prestation 225€ + validation au tribunal 50€ + timbres fiscaux “bollo” 16€/document

– Justificatif de domicile, le bail et une facture internet ont suffit
– Les pièces d’identités
– Attestation d’assurance santé qui nous couvre sur tout le territoire italien et valide pour au moins 1 an.
Nous avons choisi la CFE- caisse des français de l’étranger mais il en existe beaucoup d’autres. A noter que les tarifs de ces assurances sont souvent très élevés.
– Les codes fiscaux de toute la famille

4 – Envoyer le dossier complet par mail

Grâce à l’adresse électronique PEC, nous avons tout envoyé en ayant la certitude que les documents seront remis par email à cambiresidenza.municipioroma2@pec.comune.roma.it
En fonction de la circonscription l’adresse sera municipioroma1/2/3 etc…
Au bout de 2 mois, nous avons reçu un document certifiant le lancement de la procédure et annonce qu’un contrôle au domicile sera effectué

5 – Le contrôle à domicile

Après plusieurs mois d’attente, viennent enfin les contrôleurs. Ils ne sont pas montés à cause de la pandémie donc nous sommes venus à eux avec une pièce d’identité. Ils ont quand même demander la confirmation que l’on résidait bien à l’adresse indiquée auprès des “portiere” (intendant, réceptionniste).
Cela a duré en tout 15 min pour nous informer que l’on avait 60 jours pour faire nationaliser la voiture (changement de plaque d’immatriculation) et que l’on devait déclarer un médecin traitant auprès de l’ASL “Azienda Sanitaria Locale” de notre circonscription, équivalent à la sécurité sociale en France

6 – Le certificat de résidence

Comme nous n’avions pas de nouvelle suite au contrôle au domicile, nous avons relancer par email le service de résidence. Tout était bon et il fallait juste aller à la mairie chercher le certificat de résidence qui coûte 16,52€ = 0,52 € de frais de secrétariat et 16,00€ de timbre (bollo)


Cela nous a pris 6 mois entre l’envoi du dossier et l’obtention du certificat de résidence.

Date des faits Février à Août 2020