Après 2 ans de préparation, nous y voilà enfin. C’est le moment de quitter nos proches et de vivre pleinement notre nouvelle vie. Voici le récit de notre installation à Rome…


La découverte de notre appartement

La découverte de notre appartement a été une de nos grandes appréhensions. Nous avions fait le pari de le louer sans vraiment le voir mais comme il réunissait tous nos critères on se devait de prendre le risque et puis ce n’était que pour 12 mois.
De ce que nous avions compris, il s’agissait en fait d’une résidence hôtelière dont quelques appartements étaient privés.
A ce jour, je vous avoue que je n’ai toujours pas bien compris le fonctionnement, mais l’avantage c’est qu’il y a toujours une personne à la réception qui filtre les entrées, ce qui est rassurant et sécurisant pour nous.


Les premières semaines à Rome

Les premiers jours étaient consacrés à la découverte de notre quartier et aux trajets écoles-domicile avec les enfants. Nous nous sommes aussi familiarisés avec les transports en commun de Rome en faisant du tourisme. Concernant les transports si nous ne prenons pas en compte la vétusté de certains bus, des routes aux mille et un nid de poule et la conduite version rallye des chauffeurs, on peut dire que Rome est plutôt une ville bien desservie.


La rentrée des classes

Pour les nouveaux arrivants, le lycée Chateaubriand organise des “pré-rentrées”, ce qui permet aux futurs élèves et parents de voir les différents sites du lycée en toute sérénité dans un cadre chaleureux et accueillant. En effet, un grande partie du personnel, Directeur, CPE, équipe pédagogique et même des élèves qui se sont portés volontaires sont là pour vous expliquer le fonctionnement de l’école et vous faire une visite guidée des lieux. Nous avons trouvé cela super, car les enfants ont pu faire la connaissance d’autres jeunes expatriés ce qui leur a permis d’enlever le stress de la rentrée.


L’apprentissage de l’Italien

Malgré nos nombreux voyages en Italie, nous ne parlions pas italien ou très peu.
Mademoiselle O, l’ainée de nos 3 enfants, avait commencé l’apprentissage de la langue depuis 3 ans, Mademoiselle E, la cadette, n’en était qu’au base et Monsieur L, le benjamin, pas du tout.
Par expérience, je savais que je n’avais aucun soucis à me faire pour les enfants car le fait d’être immergés dans le pays facilite l’apprentissage.
En ce qui concerne mon mari et moi, on a préféré prendre des leçons en ligne avec Babbel qui au moment de notre expat’, faisait un offre à 36€ l’année. Une manière d’apprendre qui correspondait mieux à notre rythme de vie et sans pression.

Nous voilà bien installés et prêts à devenir romains pour une durée indéterminée…