Notre premier voyage en Italie en famille dans la région de Ligurie à Imperia.
Le début de nos aventures…


Le choix de la ville

Après notre escapade en couple à San Remo, mon mari et moi n’avions qu’une hâte, celle de faire découvrir l’Italie à nos enfants. Nous avions donc profité de quelques jours de congés du mois d’août pour les y emmener.
Avant cela, il fallait trouver un endroit correspondant à nos critères qui étaient:
– en bord de mer
– dans notre budget d’environ 1000€ (trajet, logement, alimentation et loisirs)
Nous avons commencé par nous balader sur Google maps et sur Airbnb en parallèle. En fonction de l’endroit que l’on trouvait, on regardait le prix des locations en même temps. Etant un famille de 5 personnes, nous ne voulions pas d’hôtel. Il était plus pratique et économique de louer un appartement entier afin d’avoir de l’espace et une cuisine.
L’avantage avec Airbnb c’est que l’on peut contacter le propriétaire directement pour toute demande. Chose qu’on a faite pour négocier (raisonnablement) le prix de la nuit, notre réservation avait été faite à la dernière minute. Nos hôtes avaient accepté notre offre à 70€/nuit (au lieu de 80€) à condition de ramener notre linge de maison.


Imperia

Notre choix s’est porté sur la ville balnéaire de Imperia dans la région de Ligurie. Elle était située à seulement 3/4h de route de chez nous et la location pour 3 nuits et 4 jours rentrait dans notre budget. Parfait!

Arrivés à Imperia, nous sommes émerveillés par la transparence de la mer et les couleurs chaudes des maisons. Notre Airbnb se trouvait sur le Monte Calvario, la colline surplombant la ville. De la terrasse nous avions une vue magnifique, comme on peut le voir ci-dessus. Dépaysement total pour les enfants qui dès notre arrivés ce sont “appropriés” les lieux en prenant plein de photo et explorant les alentours de la maison.


La visite de la ville ou plutôt des villes

Imperia est née de la fusion des villes de Porto Maurizio et Oneglia en 1923 sur ordre de Mussolini. Le nom provient de la rivière Impero qui les sépare. Le contraste est très flagrant car chaque côté a sa propre église, sa propre gare, son propre port etc…mais c’est ce qui fait son charme.

Une de nos priorités c’était de se promener entre les maisons colorées que l’on admirait au loin depuis notre terrasse. Nous nous sommes alors “perdus” téléphone en main dans les rues dans le quartier de Parasio, côté Porto Maurizio.

Le côté de Oneglia est plus animé dû au fait que les plages soient plus grandes cela attire plus de touristes. Il y a de nombreux restaurants, et son joli port est rempli de yachts. Les berges sont aménagées pour les cyclistes et promeneurs, malheureusement pour nous le temps n’était pas au beau fixe.


Le réapprovisionnement

Pour des raisons économiques, nous avions loué un appartement et profiter d’une cuisine pour ne pas manger à l’extérieur tous les jours.
A proximité de notre hébergement, se trouvait le supermarché CONAD, l’équivalent d’un Intermarché en France. Nous y sommes restés un bon moment promenant dans tous les rayons pour découvrir les produits italiens. Les enfants avaient les yeux partout surtout dans le rayon biscuit. Fans de la marque Mulino Bianco, ils ont découvert d’autres variétés qu’il n’y avait pas en France et sont repartis avec un paquet chacun!


Les plages

Il y avait évidemment beaucoup de monde sur le littoral en plein mois d’août et à notre grande déception la plupart des plages étaient privées. Même s’il existe des plages publiques, elles sont également bondées. Nous avions dû nous rabattre sur les rochers de la digue, pas très confortable.
Les fois d’après, nous nous sommes éloignés de la ville et avions testé la plage de San Stefano al mare, même scénario, alors nous sommes partis jusqu’à Bordighera, endroit que nous avions repéré lors d’un précédent séjour. Le paysage été différent avec des plages de cailloux. Même si les enfants étaient déçus de ne pas pouvoir faire de château de sable, les grosses vagues dues à l’absence de digues les ont bien amusés et puis surtout on avait de l’espace!


Les activités de notre séjour

Le musée de l’Olive Carlo Carli,
sous un jour de pluie nous avions choisi de visiter ce musée. Un endroit incontournable car Imperia est connue pour son huile d’olive. Ce musée relate l’histoire de l’olive dans le temps à l’échelle internationale. Avec sa boutique attenante et son usine de fabrication, cela en fait un endroit parfait pour toute la famille.


La Villa Grock est l’ancienne résidence du célèbre clown suisse, du début du XXe siècle, nommé Grock, devenue un musée en son hommage. Avec son architecture décalée, la ville d’Imperia en a fait un lieu artistique et culturel, avec des activités interactives qui convient à toute la famille. La villa se trouve dans un parc, joliment décoré avec des fontaines, un étang et un atypique pont de type oriental.
À éviter bien sûr si l’on a la phobie des clowns.
Adulte: 5,50€
Enfant entre 6 et 14 ans: 4€
Moins de 6 ans: gratuit


Le tour en bateau de Diano Marina jusqu’à l’Isola Gallinara aux larges de la commune d’Albengo, a été la plus grande activité de notre séjour.
A 10 min en voiture, à l’est d’Imperia, se trouve la ville de Diano Marina. Nous sommes tombés par hasard sur cette ville en faisant une promenade dans les environs. En visitant le port, nous avons vu que des balades en bateaux étaient organisés avec une escale aux abord de l’île protégée d’Isola Gallinara.
Pour moins de 100€ pour toute la famille, nous avons fait 45 min de bateau aller et retour jusqu’à l’île puis avons fait 1h d’escale et de baignade.


Le bilan de nos premières vacances en Italie

Bilan bien sûr positif pour les enfants et pour nous. Ce fut de courtes vacances mais elles étaient intenses et nous sommes repartis des souvenirs plein la tête. Quelle satisfaction de voir les visages de nos 3 bambins épanouis!
Ce voyage a été l’élément marquant pour la suite de nos aventures…